APNM-Marine Auditionné au Sénat

Pour la première fois, une APNM a été auditionnée par le Sénat sur des questions portant sur la condition militaire.

Messieurs les sénateurs Joël Guerriau et Gilbert Roger, rapporteurs pour la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces Armées, dans le cadre du PLF pour 2020 (programme 212) ont ainsi auditionné APNM-Marine sur de nombreux sujets.

Fidélisation, retraite et nouvelle politique de rémunération des militaires ont été abordées de façon positive et constructive par les Sénateurs.

L’inquiétude des marins concernant la réforme des retraites à venir a été largement débattue. Il a été souligné l’absence de réponse de la part de Mr Delevoye quant aux demandes d’APNM-Marine d’être notamment associée aux réflexions en cours sur cette réforme mais aussi sur celle de la NPRM (Nouvelle Politique de Rémunération des Militaires). 

Lors de cette audition, la question des effectifs a été abordée. Déflation, création des doubles équipages, volant de gestion ont ainsi été discutés dans l’objectif d’une meilleure prise en compte pour les marins de leur famille et du temps de repos nécessaire à leur régénérescence.

La problématique de mise en œuvre des moyens alloués aux APNM représentatives de plus de 400 membres a été évoquée en particulier le périmètre des 30 jours sécables par mois de temps associatif qui leur est alloué et sa conversion en équivalent temps plein (ETP). Il est rassurant de constater que sénateurs et APNM-Marine ont la même lecture de cette transcription, soit 1,5 ETP/an.

Au cours de cette audition nourrie, des problématiques variées ont pu être analysées telle la question des enfants de militaires non à charge qui, suite à la mise en place d’une nouvelle carte famille, perdront à compter du 1 janvier 2020 leur droit de voyage avec réduction au titre de la famille (suppression de la carte famille individuelle). Les sénateurs nous ont fait part de leur incompréhension quant à ce retour en arrière fait au détriment du militaire.

Cette audition d’une heure a permis, grâce à l’existence et aux travaux d’APNM-Marine, de balayer un large spectre des attentes des marins en abordant de nombreux autres sujets : monétisation du CEP (Compte Épargne Permission), attractivité du métier de marin d’état et spécificité de ses missions opérationnelles termes souvent équivalents dans la marine à celui d’OPINT ou d’OPEX des autres armées mais sans pour autant en recouvrer les mêmes réalités administratives.

Enfin Le projet « Val de Grâce » a été débattu et une plaquette du projet a été remise aux sénateurs qui ont bien compris les enjeux et ont semblé soucieux de porter une attention particulière à ce beau projet mis en place et soutenu par APNM-Marine depuis sa genèse.

Au terme de cette audition messieurs les Sénateurs Joël Guerriau et Gilbert Roger ont remercié l’APNM-Marine pour le caractère enrichissant de cet entretien qu’ils souhaitent renouveler l’an prochain.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.